Accueil


Historique


Le Comité


Activités


La Marche


Agenda


Membres


Nos photos


La presse


Le 50ème


Liens


Contact



 

Fondation de la Royale Confrérie Nationale des Chauves de Belgique

Un mercredi soir de septembre 1965, un coiffeur de Savenay en Loire Atlantique, Monsieur Robert GUÉGAN, fut plus intéressé par la calvitie du Bourgmestre de CINEY, Monsieur Joseph LAMBERT, que par les diverses épreuves des « Jeux sans Frontières » auxquelles il assistait.

Mais qui est ce coiffeur Robert GUÉGAN ? Il est le Président de la Confrérie Nationale des Chauves de France.

Le lendemain des jeux, Robert GUÉGAN écrivit au Bourgmestre de Ciney pour lui proposer d'être intronisé comme membre d'honneur de la Confrérie Nationale des Chauves de France.
Le même jour, il prit contact avec Raoul FOSSÉPREZ, Président du Syndicat d'Initiative de Ciney, pour mettre sur pied une Confrérie Nationale des Chauves de Belgique.

Cette Confrérie fut préparée durant de longs mois par Raoul FOSSÉPREZ et son Secrétaire Albert DRAYE. Elle fut portée sur les fonts baptismaux par Messieurs Henri BRAYE, Président International, Robert GUÉGAN, Président français, JEANNET, Président suisse et FUCHSHULER, Président allemand, le dimanche 02 octobre 1966.

Les statuts sont déposés, l'habit est choisi et la devise est : « CHAUVE, OUI - CHAUVIN, NON »

Le Comité fut formé sous la Présidence de Joseph LAMBERT et des Vice-Présidents, Mrs. Bob MANS, Xavier COPPIETERS et Hector SEILLEUR. Le Secrétariat et la Trésorerie sont assurés par Mrs. Raoul FOSSÉPREZ et Albert DRAYE, membres du Syndicat d'Initiative de Ciney.

Il fut décidé que la cérémonie solennelle d'intronisation aurait lieu le premier samedi de juillet 1967 à Ciney.
Depuis cette date, la Confrérie se réunit à Ciney, chaque année au mois d'octobre, mois anniversaire de la fondation de la Confrérie.

A la suite du décès accidentel de Joseph Lambert en 1968, c'est Bob MANS qui reprit la présidence. La photo ci-dessous a été prise dans la salle des mariages de l'Hôtel de Ville de Ciney lors de l'installation du nouveau comité.


Assis, de gauche à droite : Hector SEILLEUR, Vice-Président, Bob MANS, Président, Jules PESSESSE, Vice-Président et "X", Vice-Président.
Debout de gauche à droite : "X", Christian MANS (le fils de Bob), "X", l'épouse du président, "X", Raoul FOSSÉPREZ, Secrétaire, Albert DRAYE, Trésorier, Roger OLLEVIER.

De 1970 à 1996, à part les anciens Ernst ROSENHAIN, hélas décédé, et Christian MINET, actuellement past-président, personne d'autre ne pourrait vous parler de cette période. Beaucoup de contacts se créèrent entre les différents pays, France, Allemagne et Suisse; il y eût des rassemblements internationaux à périodes plus ou moins ponctuelles. En Belgique, la Confrérie fut très active, notamment en offrant à un enfant, chauve, victime de traitements de chimio, des études universitaires. Malheureusement, nous avons perdu sa trace. Nous avons compté dans nos rangs une dame chauve qui, malheureusement, est décédée il y a une dizaine d'années.

Nous avions également les Pelés de Soiron, près de Verviers, (qui existeraient encore peut-être) et qui avaient formé un groupe parallèle à la Confrérie Nationale. Nous avons déjà essayé de les recontacter, mais le dernier contact date d'environ 5 ans, lors du rassemblement des Confréries gastronomiques à Verviers, et depuis: plus rien!

Personnellement, étant entré en 1994, je pourrai mieux vous décrire ce qui fut réalisé les dix dernières années.

A cette époque, la Confrérie battait de l'aile car le comité ne comptait que quatre personnes dévouées, mais âgées, (3 sont hélas décédées) et il fallait faire quelque chose pour repartir du bon pied.

En 1996, Christian MINET a pris le taureau par les cornes et suite à de nombreux contacts lancés tous azimuts, organisa dans les locaux de "Generali" l'Assemblée Générale et le chapitre de "la dernière chance". Ce fut une belle réussite qui créa des contacts et des demandes d'admission.

L'année suivante, notre petit groupe se rendit à Fontainebleau, chez nos amis Français qui organisaient le 8ème rassemblement international des Chauves. Ce fut vraiment le point de départ. On fit connaissance de nos confrères allemands, du seul Suisse (dont nous avons perdu la trace) et de nos amis des Chauves de France et de Picardie. C'est là que les petits belges proclamèrent "Haut et Fort", qu'à l'occasion de leur 35ème anniversaire, ils organiseraient, non seulement un chapitre exceptionnel mais également le 9ème rassemblement international des Confréries.

Nous avions 4 ans pour préparer l'évènement et, croyez bien que l'on ne chôma pas. Nous avons établi d'excellents contacts avec les confréries gastronomiques de Belgique et de France en leur rendant visite lors de leurs chapitres, ceci dans la mesure de nos possibilités. Même si la caisse était pratiquement vide, nous avons, nos épouses, nos amis et tous les membres, organisé un chapitre annuel en Octobre et d'une soixantaine de convives la première année, nous arrivons actuellement à une centaine de plus.

Nous avons eu la joie d'introniser beaucoup de membres de confréries belges, françaises, hollandaise et portugaise sans oublier la visite chez nos amis français. Egalement de nombreuses personnalités civiles et politiques nous firent l'honneur d'assister à nos agapes et indirectement, par l'apport des médias présents lors de leur intronisation, nous apportèrent l'aide de la presse écrite et de la télévision.

Entretemps, heureusement, quelques membres ont revêtu la toge et les insignes et certains ont rallié le comité, ce qui devenait indispensable pour bien organiser nos festivités en 2001.

Ce week-end de Pentecôte 2001 est à marquer d'une pierre blanche et fut vraiment la rampe de lancement de la Confrérie Nationale des Chauves de Belgique. Le samedi 2 juin, nous avons traversé Uccle en cortège vers la Maison Communale où le Bourgmestre, élu la veille et et son Premier Échevin reçurent le bijou de la Confrérie. Un Vin d'honneur, offert par le Bourgmestre et son conseil Communal scella définitivement notre entrée dans la commune d'Uccle. Retour en cortège sous les "flonflons" de la fanfare du RWDM vers les locaux du magnifique Centre Culturel qui accueillirent notre chapitre officiel et nos agapes.

Le Dimanche 3 Juin, jour du rassemblement international, nos amis français, picards et allemands, nous accompagnèrent sur la Grand-Place de Bruxelles pour défiler précédés de la fanfare du Meyboom en toute grande forme.

Manneken-Pis

Manneken-Pis attendait frileusement qu'on lui remette le costume de notre Confrerie Nationale des Chauves de Belgique et de joie il "pissa" une "Kriek" artisanale dont tous les assistants se régalèrent à satiété. Après les discours et un tour de ville on rejoignit le restaurant le Campouse de l'ULB où nous avons tenu l'Assemblée du 9ème rassemblement suivi d'un léger repas et de la visite de la brasserie Timmermans d'où il fut difficile d'extraire les derniers amis français, soucieux de boire leur verre jusqu'à la dernière goutte.

Et après?

Nous avons continué à nouer des contacts étroits avec les confréries gastronomiques qui le souhaitaient, nous avons assisté à la création de la Confrérie des Chauves d'Île de France. Après celle de Picardie et la Confrérie Nationale, nos amis français se développent de plus en plus et...il parait qu'en Normandie, une Confrérie verrait le jour dans les prochains mois ?

Le mardi 24 janvier 2017, nous avons reçu des mains de Madame Viviane SCHOLLIERS, Haut Fonctionnaire de l’Agglomération Bruxelloise, le brevet délivré par Sa Majesté le Roi Philippe, nous autorisant à porter le titre de "Royal" pour nos cinquante années d'existence.

BREVET-FR      BREVET-NL

Vous trouverez le texte du discours prononcé à cette occasion par notre Président Edmond KERSTENNE en cliquant ici.